Etudes CNR

Ajouter des favoris

Le transport : premier secteur économique à risques

Publié le 01/09/2003

Dans un environnement conjoncturel défavorable caractérisé par la baisse des volumes, des prix et des marges, le TRM inquiète tout autant la profession que les experts financiers. Pour 2003, le potentiel sera en recul d’environ 3% et les marges seront en moyenne dans le rouge. Au-delà, le TRM est handicapé par des aspects structurels liés notamment aux coûts sociaux et surtout au poids de la fiscalité. Une fiscalité qui pèse doublement sur le pavillon français. Une fiscalité spécifique, d’une part, où la France n’est dépassée que par la Grande-Bretagne et une fiscalité globale, d’autre part, où là encore la France occupe le peloton de tête. Et c’est précisément le moment choisi par la Commission européenne pour créer une nouvelle taxe sur les infrastructures. Pas étonnant dans ces conditions que le BIPE considère désormais le transport comme le premier secteur à risques.