CNR informationRSS

10.09.2018

Perspectives économiques et coûts du TRM - septembre 2018

Voici le premier volet de l’exercice conjoncturel auquel se livre désormais le CNR chaque automne, à l’heure où les transporteurs préparent les budgets, les investissements et les tarifs de l’année à venir.

Après la hausse du PIB français de + 2,3 % en 2017, la tendance annuelle actuelle est plus proche des + 1,8 %. En effet, l’accélération de la croissance enregistrée fin 2017 était bien un pic et le cycle entre ensuite dans sa phase d’atterrissage. Ce ralentissement s’observe aussi pour l’économie européenne.

Si la croissance attendue pour 2019 reste très comparable à celle prévue en 2018, les aléas se multiplient, citons principalement : l’échéance du BREXIT, le maintien d’un pétrole cher, les revirements soudains de la politique commerciale américaine et les hausses programmées des taux directeurs des banques centrales.

Les coûts d’exploitation du TRM depuis un an connaissent une inflation comprise, selon la spécialité, entre + 1,5 % et + 1,6 % hors gazole, entre + 4,2 % et + 5,3 % avec gazole.

Perspectives économiques et coûts du TRM - septembre 2018

25.07.2018

The Italian RFT sector - a summary - 2017

As the sixth largest player in the European road freight transport sector, the Italian flag is experiencing continuous cost increases and its competiveness has been undermined in respect of competing sectors. The cost per kilometer of an Italian heavy good vehicle, excluding structural costs, remains one of the highest in Europe. The proximity of low-cost flag holders in Eastern Europe such as Slovenia, Croatia, Hungary and Romania negatively impact the Italian sector even more. In an attempt to respond to this competition and provide flexibility to the labor market, efforts are being made at the regulatory level. These attempts, however, met resistance from employees and resulted in only marginal changes. In response, Italian RFT companies are adapting by relocating or often abandoning pure carrier activity in favor of foreign outsourcing.

The CNR invites you to discover this new study dedicated to the Italian RFT. It is supplemented by a summary in which there are elements of comparison with France.

The Italian RFT sector - a summary - 2017

23.07.2018

Disparition de Michel HIROU, directeur du CNR de 1999 à 2009

Lundi 2 juillet 2018, Michel Hirou s’est éteint à l’âge 74 ans dans la maison familiale du sud de l’Essonne qu’il affectionnait tant. 

Parisien de naissance, il y a toujours vécu, fait ses études et travaillé. A l’époque des barricades, il a décroché un DEA d’économie politique à l’Université Paris VIII. Il a ensuite enseigné les mathématiques quelques années. Dès 1972, il a rejoint le siège de la FNTR comme économiste. En 1999, la profession lui a confié les rênes d’un CNR en pleine mutation. Dans un contexte difficile, il a restructuré avec succès cet organisme, restaurant notamment sa crédibilité technique et lui offrant une dimension européenne. En 2009, s’appliquant à lui-même le contestataire « 10 ans ça suffit », il a fait valoir ses droits à la retraite pour profiter quotidiennement d’une lecture approfondie du Monde, renouer avec ses voyages de jeunesse, notamment en Thaïlande, et profiter de sa petite-fille née en 2017. 

Le président du CNR, les administrateurs, le directeur et les collaborateurs du Comité national routier lui rendent hommage et s’associent à la douleur de sa famille.

28.06.2018

Evolution des coûts de personnel de conduite du TRM en avril et mai 2018

L’accord social du 6 mars 2018, signé par l’ensemble des organisations professionnelles représentatives, revalorise de + 1,5 % les salaires conventionnels des conducteurs de TRM à compter du 1er avril 2018. Conséquence, les allègements « Fillon » diminuent mécaniquement.

Les indemnités conventionnelles de déplacement sont quant à elles relevées de + 1,2 % à partir du 1er mai 2018 (accord du 4 avril 2018).

Ces nouvelles dispositions génèrent une inflation significative des coûts de personnel de conduite, atteignant + 2 % en longue distance et + 2,1 % en régional, pour les profils « standards » de conducteurs observés par le CNR.

Vous retrouverez dans la note, disponible en téléchargement ci-dessous, les résultats de ces évaluations selon les différents profils de conducteurs et d'activité.

Evolution des coûts de personnel de conduite du TRM en avril et mai 2018

27.06.2018

The Slovak RFT sector - a summary - 2017

Since joining the European Union in 2004, Slovakia has experienced a period of steady and sustained economic growth. Slovak road freight transport (RFT) is also dynamic. Ranked 12th among European sectors in respect of total activity and 6th for international activity, the Slovak RFT benefits from the strategic geographical location of the country. As a result of the numerous motorways crossing through it, Slovakia offers direct access to Hungarian motorways to travel to South and South-East of Europe, and also to the German, Swiss and Italian markets via Austria. Slovak RFT has maintained its rank on the road freight transport market in Europe. It can rely on the competitiveness of its sector with regard to prices. Its competitive advantages, namely a low hourly driving cost, €14.22/hour and a large mileage per vehicle, mean it has been able to make a place for itself internationally.

CNR invites you to discover this new study dedicated to the Slovak RFT sector. It is supplemented by a summary, containing elements of comparison with France.

The Slovak RFT sector - a summary - 2017

25.06.2018

Enquête CNR Longue Distance 2017

Le CNR vous propose les résultats complets de son enquête annuelle sur l’activité longue distance du transport routier de marchandises opérée en 2017 par des entreprises françaises en compte d'autrui.

Le coût de revient d’un véhicule, hors gazole, enregistre une inflation moyenne annuelle de + 1 % en 2017, portée principalement par les postes conducteurs, péages et matériel.

En première analyse, cette inflation a pu être atténuée par le regain d’activité observé en 2017. L’indice de production d’un véhicule et l’indicateur d’activité des parcs exploités en longue distance s’améliorent ainsi de + 1,5 % et de + 2,9 % entre les 4ème trimestres 2016 et 2017.

Malgré tout, les séquelles de la crise de 2008 sont encore perceptibles. De manière générale, les niveaux d’activité demeurent nettement inférieurs à ceux observés avant la crise. L’indicateur d’activité en 2017 reste 10 % inférieur à celui de 2007. Autre enseignement de l’enquête 2017, la croissance ne s’est pas diffusée uniformément à toutes les entreprises et concerne principalement les plus grandes entreprises de l’échantillon. Les petites entreprises éprouvent toujours autant de difficultés à optimiser la productivité de leurs véhicules.

CNR - Enquête longue distance - 2017

20.06.2018

Indexation gazole - Une protestation publique du CNR

Ces derniers temps, de nombreux transporteurs routiers de marchandises ont reçu des courriers de leurs clients les enjoignant de modifier leurs conventions d’indexation du prix des prestations de transport en fonction de l’évolution du coût du gazole, opération souvent appelée indexation gazole. Loin de toute velléité d’intervenir dans les relations commerciales, le Comité national routier se doit de réagir car il est mis en cause dans certains de ces courriers.

Notamment, un courrier de Danone Waters, adressé à 122 transporteurs selon eux, affirme : « Concernant les modalités d’indexation du gazole, nous avons relevé une erreur, confirmée par le CNR, dans l’application du système complexe de TICPE ». Le CNR a officiellement interrogé Danone Waters sur ce point. Danone Waters ne peut expliquer ni justifier d’aucune façon en quoi le CNR serait impliqué dans une telle erreur et comment il l’aurait « confirmée ».

Cette affirmation mensongère porte évidemment atteinte à la crédibilité du CNR et constitue un fait diffamatoire défini et sanctionné par l'article 23 de la Loi du 29 juillet 1881.

Dans le même courrier, Danone Waters insère un tableau de chiffres pour fonder ses réclamations, sous lequel il est indiqué « Source CNR » exclusivement. Le CNR n’a jamais publié un tel tableau. Plus de la moitié des chiffres de ce tableau sont des calculs internes à Danone Waters. Les autres sont des chiffres officiels publiés au Journal Officiel de la République Française que le Comité national routier a repris dans certains documents.

Un tel montage est constitutif du délit pénal de faux en écritures et d'usage de faux, défini et sanctionné par l'article 441-1 du Code Pénal.

De telles allégations sont à l'origine d'un préjudice incontestable pour le Comité national routier, organisme que l’article L3222-2 du Code des Transports définit comme source des référentiels économiques à utiliser dans le cadre de l’indexation gazole.

Ces référentiels sont publiés sur le site web du CNR, seul canal de diffusion officiel. Il propose en outre une note pédagogique sur l’indexation gazole, mise à jour chaque mois :

http://www.cnr.fr/Publications-CNR/Indexation-gazole-mode-d-emploi2

27.04.2018

Le TRM Belge - 2017

Située au carrefour des grands axes routiers à l’Ouest de l’Europe, la Belgique est un pays historiquement tourné vers l’extérieur avec des exportations qui représentent plus des deux tiers de son produit intérieur brut.
40 % de son activité de transport routier de marchandises (TRM) sont réalisés à l’international : 95 % à partir de la France, des Pays-Bas et de l’Allemagne et 93 % à destination de ces trois pays limitrophes.
Avec des conditions d’exploitation similaires à celles des entreprises françaises, c’est surtout sur le coût du personnel de conduite que les deux pays divergent. Parmi les pays étudiés par le CNR, la Belgique se distingue en effet comme celui où le taux des cotisations sociales est le plus élevé.
Le CNR vous invite à découvrir cette nouvelle étude dédiée au TRM belge. Elle est complétée d’un résumé dans lequel figurent des éléments de comparaison avec la France.

Le TRM Belge - 2017

28.03.2018

European Road Freight Transport Activity Ranking 2016

The European RFT sector finishes 2016 with a record high rate of growth of +4.6%. 22 European flags of out 29 present in the ranking benefit from this boom but the gap in the growth rates between West and East Europe remains and the national results are pretty heterogeneous. In the West, while the United Kingdom (+11.2%), Spain (+3.6%), Portugal (+9.6%) or Luxembourg score well, some flag holders such as Germany (+0.3%) or France (+1.5%) stagnate and others shrink compared to 2015 as in the case of Italy (-3.6%) or Belgium (-2.7%). In the East, the very high growth rates are not rare : Poland (+11.5%), Romania (+23.5%) or Lithuania (+16.9%). However, two Eastern flags stand out from the group with negative evolutions in 2016 : the Czech Republic (-12%) and Latvia (-3.2%). 

The growth of Western flags is based on domestic RFT activity, which scores +3.8% against only +0.5% for the international routes. In the East, the goods results mainly come from the international activity, +10.8% against +3,8% for domestic routes. The accelerating specialization of the Eastern flags in international RFT activity demonstrated by steep rising cross-trade RFT activity (+14.2%) and skyrocketing cabotage (+36%). These two relatively new markets, born with the liberalization of the European RFT in late 90’s are essentially dominated by the New Member States. Besides, Western flags are concentrating on their domestic market, which is itself jeopardized by the fast rise of cabotage.

CNR’s country studies show that remaining differences in driving staff’s cost explain most of the East/West divide. The Czech flag whose costs increase since a few years seems to go through a similar situation to that of its Western counterparts. 

You may find the data and additional explanations in the European RFT Ranking 2016 available for download.

European Road Freight Transport Activity Ranking 2016

26.02.2018

Le TRM Lituanien - 2017

Deuxième pavillon européen sur le transport international entre pays tiers et dixième en termes de transport international, le TRM lituanien conserve son rang dans le classement européen. Le pays bénéficie d’une position géographique stratégique, véritable pont entre l’Union européenne et les pays de l’Est de l’Europe. Les avantages compétitifs de son pavillon, à savoir un coût de l’heure de conduite faible, 11,45 €/h tout compris, un coût du carburant très bas, 0,715 €/l en moyenne, ou encore un kilométrage par véhicule important, lui permettent de se démarquer à l’international. Plus globalement, depuis la crise économique de 2008 et dans un souci constant de flexibilité, des réformes économiques et sociales ont été engagées en Lituanie. La dernière réforme du code du travail effective depuis le 1er juillet 2017 doit encourager l’investissement et la création d’emplois. 

Le CNR vous invite à découvrir cette nouvelle étude dédiée au TRM lituanien. Elle est complétée d’un résumé dans lequel figurent des éléments de comparaison avec la France.

Le TRM Lituanien - 2017

01.02.2018

Les pondérations retenues dans les indices du CNR pour 2018 sont en ligne

Les pondérations des postes composant les indices synthétiques de coûts du CNR sont actualisées annuellement en janvier. Ces dernières sont notamment utilisées par les entreprises qui pratiquent l’indexation gazole. 

Récapitulatif des pondérations annuelles retenues dans les indices synthétiques du CNR depuis 2009

10.01.2018

Le TRM Polonais - 2017

Deuxième pavillon européen et leader du transport international, la Pologne représente plus de 28 % de l’activité du TRM international en Europe. Son pavillon bénéficie d’une position géographique stratégique. Il peut aussi compter sur la vitalité de l’économie du pays et sur le soutien des pouvoirs publics polonais sur la scène européenne. Malgré les bons indicateurs économiques nationaux, des revendications sociales et des tensions sur l’emploi impactent le TRM polonais. Le secteur souffre d’un manque de conducteurs freinant le développement des transporteurs. Pour y répondre, ces derniers se réorganisent : attribution de certaines primes, retours à la base plus fréquents, réduction de la longueur des tournées et du kilométrage par conducteur. Pour préserver leur compétitivité, les entreprises s’adaptent en réduisant les autres coûts : meilleure négociation des contrats de leasing ou encore optimisation de l’utilisation des semi-remorques … La baisse du prix du gazole est un autre facteur favorisant leur recherche d’économies. Les efforts réalisés portent leurs fruits, la Pologne confirme sa suprématie en 2016, +18 % sur l’international. 

L’étude 2017 sur le TRM polonais apporte tous les détails sur le leader européen du TRM international en Europe. Cette étude est aussi complétée d’un résumé dans lequel figure des éléments de comparaison avec la France.

Le TRM Polonais - 2017