Accueil Indicateurs Indexation gazole Les infos du CNR

Les infos du CNR

10.11.2017

Les coûts du TRM - Bilan 2017 et perspectives 2018

Le document qui permet aux entreprises de TRM de fonder des demandes d'ajustements tarifaires sur des arguments économiques objectifs et fiables.

La prévision d'inflation des coûts hors gazole pour 2018 est comprise entre + 1,4 % et + 2,2 % en moyenne annuelle selon le profil d’activité.

Le poste prépondérant reste le coût de personnel de conduite. Compte tenu de l’incertitude sur son évolution, le CNR établit ses prévisions à partir de deux scénarios.

Téléchargez le document pour découvrir toutes les hypothèses et résultats poste par poste.

Les coûts du TRM - Bilan 2017 et perspectives 2018

27.10.2017

Remboursement partiel de la TICPE - Second semestre 2017

Taux de remboursement forfaitaire pour le second semestre 2017 : 11,42 €/hl

Remboursement partiel de la TICPE - Second semestre 2017

23.10.2017

Perspectives économiques et coûts du TRM - octobre 2017

Septembre, octobre, novembre. Voici le deuxième volet de l’exercice conjoncturel auquel se livre désormais le CNR chaque automne, à l’heure où les transporteurs préparent les budgets, les investissements et les tarifs de l’année à venir.

Perspectives économiques et coûts du TRM - octobre 2017

27.09.2017

Perspectives économiques et coûts du TRM - septembre 2017

L’année 2017 a démarré sur des bases favorables : synchronisées dans une phase de croissance, l’ensemble des économies mondiales connaissent une période d’accélération confirmée dès le 1er trimestre. Sur l’année, l’OCDE prévoit une croissance du PIB mondial de + 3,5 % en 2017 puis de + 3,7 % en 2018, révisant ainsi à la hausse ses projections initiales.

Pour la France, l’INSEE observe une accélération au 2ème trimestre, prévoit une conjoncture favorable au 3ème trimestre et anticipe une croissance de + 1,6 % sur l’année 2017.

Le TRM sous pavillon français bénéficie du contexte économique favorable. Le compte d’autrui se démarque du compte propre et enregistre une croissance continue de son activité depuis septembre 2016, atteignant + 4,2 % au 1er trimestre 2017. Pour l’instant, cette croissance se produit dans un contexte de coûts maîtrisés et ne crée pas d’inflation : l’évolution des coûts hors gazole avoisine + 1 %.

Perspectives économiques et coûts du TRM - septembre 2017

31.08.2017

Indemnités de déplacement des personnels roulants

Taux conventionnels des indemnités de déplacement des personnels ouvriers roulants.

Indemnités de déplacement des personnels roulants

20.07.2017

Le TRM Roumain - 2017

Pavillon dynamique à l’extrême Sud-Est de l’Europe, le pavillon roumain profite pleinement de son intégration à l’Union européenne en se spécialisant dans le TRM international entre pays tiers. L’attractivité du pavillon repose sur des coûts tirés au plus bas et sur la disponibilité de ses conducteurs prêts à effectuer des tournées de 2 mois, souvent rémunérés au kilomètre. Le pavillon roumain est passé de la 14ème à la 8ème position dans le classement de TRM international entre 2010 et 2015. Il gagne des parts de marché notamment sur les plus grands marchés de l’Ouest, à savoir l’Allemagne, l’Italie et la France.

Cette étude du CNR, la première depuis l’entrée du pays dans l’Union, révèle un coût kilométrique 40 % inférieur à celui d’un poids lourd français, résultat en grande partie obtenu grâce à des conducteurs 70 % moins chers.  

L’étude 2017 sur le TRM roumain apporte tous les détails sur ce pavillon très compétitif. Elle est complétée par un résumé dans lequel figurent des éléments de comparaison avec la France.

Le TRM Roumain - 2017

02.05.2017

Le classement TRM des pavillons européen 2015

Après une année de stagnation en 2014, le TRM européen reprend des couleurs et finit l’année 2015 sur une croissance de +2,4 %. Ce résultat est notamment dû à la bonne performance du TRM national, +3,4 %, tandis que l’international, stable à +0,5 %, connaît un transfert d’activité du bilatéral (-1,6 %) vers l’activité entre pays tiers (+5,7 %). Le cabotage progresse de +5,6 %. La concurrence s’intensifie donc encore. Les pavillons des nouveaux Etats membres (NEM*) se développent 4 fois plus vite que les pavillons de l’UE15. 

La Pologne triple son taux de croissance, +3,9 %, par rapport à 2014, mais reste en dessous du taux moyen des NEM. La Bulgarie et la Roumanie, ainsi que les deux pavillons issus de l’ex-Yougoslavie, la Slovénie et la Croatie, affichent des taux de croissance records entre +10 % et +11 %, grâce à leur développement à l’international.

Parmi les pavillons de l’UE15, l’Allemagne, avec +1,5 %, fait mieux que la moyenne. Deuxième pavillon de l’UE15, l’Espagne affiche un résultat de +7 % en 2015. Grâce à une performance exceptionnelle de +11 %, le Royaume-Uni passe devant la France qui finit l’année sur une baisse de -7 %. La baisse de l’activité globale est encore plus accentuée au Portugal : -8,7 %.

Retrouvez tous les chiffres et toutes les explications dans le classement européen 2015 à télécharger.

Le classement TRM des pavillons européen 2015

29.03.2017

Le TRM Néerlandais - 2016

La productivité, l’intégration des services, la spécialisation, le protectionnisme linguistique. Ce sont les quatre clés de la réussite du pavillon néerlandais. Les acteurs, privés comme publics, placent les transports au centre de l’activité, mettant à profit tous les modes de transport dans l’organisation économique du pays. Ainsi, les transporteurs routiers hollandais évoluent dans un écosystème interconnecté, souvent organisé autour des principaux ports maritimes reliés entre eux par des voies navigables. 

Dans le TRM, c’est notamment l’efficacité de l’offre, souvent appuyée par des services complémentaires et intégrés à la prestation de transport, qui fait les beaux jours des transporteurs routiers néerlandais. La productivité et la disponibilité des conducteurs atténuent le coût élevé du personnel de conduite. Au final, cette nouvelle étude CNR sur le TRM néerlandais témoigne d’un pavillon dynamique, optimiste et innovateur malgré un surcoût kilométrique de 3 % par rapport à la France. 

L’étude 2016 sur le TRM néerlandais détaille l’environnement particulier dans lequel évoluent les transporteurs routiers. Des éléments de comparaison avec la France figurent dans le résumé qui accompagne l’étude.

Le TRM Néerlandais - 2016

06.03.2017

Péages : + 1% au mois de février

Les tarifs de péages de classe 4 ont été revalorisés de manière coordonnée le 1er février 2017. Ces hausses sont différentes selon les réseaux autoroutiers. En moyenne pondérée par les trafics poids lourds de chaque réseau, le CNR estime à + 1 % la revalorisation moyenne des péages de classe 4.

02.02.2017

Actualité TICPE 2017

Le 1er janvier 2017, la fiscalité afférente au gazole routier a évolué.
La TICPE nationale a augmenté de 3,26 €/hl. La hausse atteint 5,15 €/hl en Ile de France. La TICPE appliquée au gazole professionnel reste inchangée à 43,19 €/hl.

CNR - Flash réglementaire - Janvier 2017

01.02.2017

Pondérations 2017

Le CNR a mis en ligne les nouvelles pondérations valables pour l'année 2017, calculées aux conditions économiques de décembre 2016 et utilisées pour les indices : Longue distance 40 T, Régional 40 T, Régional porteurs. Vous pouvez les consulter sur les pages dédiées à ces activités.

    

30.01.2017

Le TRM Bulgare

Le premier pavillon des Balkans à faire l’objet d’une étude approfondie réalisée par le CNR est le pavillon bulgare. Celui-ci se démarque par l’organisation de ses flux et par la main d’œuvre la moins chère d'Europe. Près de la moitié de l’activité internationale du pavillon est en effet constituée de transports entre pays tiers de l’Ouest de l’UE. Les véhicules exploités si loin ne retournent que rarement en Bulgarie et des navettes aériennes permettent de renvoyer les conducteurs les mieux traités se reposer à la maison. Issus d’un pays où le salaire minimum (214 €/mois) est inférieur à celui des régions industrielles de l’Est chinois, les conducteurs bulgares ont une productivité maximale, au moins 140 000 km par an, dopée par des primes kilométriques. Mais leur rémunération reste au plus bas. Elle est composée à 75% par des indemnités de déplacement, sur lesquelles les cotisations sociales et l’impôt sur le revenu ne sont pas dus. Ceci conduit à un taux apparent de cotisations patronales de 4 %.

L’étude 2016 sur le TRM bulgare apporte tous les détails sur ce pavillon hors du commun. Elle est complétée par un résumé dans lequel figurent des éléments de comparaison avec la France.

Le TRM Bulgare